Barika FLE
Chers collègues : bienvenue à vous ,ce lien est le

votre ,enrichissez le ,il est à votre service .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Derniers sujets
»  Evaluation     La violence      Niveau :4AM Texte :    
Lun 16 Avr - 10:27 par Mme Médjani FZ

» Evaluation certificative 4am
Lun 16 Avr - 10:15 par Mme Médjani FZ

» Devoir surveillé n°1 du 3ème trimestre
Lun 16 Avr - 10:10 par Mme Médjani FZ

» EXEMPLE D ACTIVITES FAISABLES EN TD 4AM
Mer 21 Mar - 17:51 par hakim.z

» Composition 3AM Trimestre 2
Lun 19 Fév - 20:56 par cheraga nadjet

» Projet 02 :Séquence 02 :expression orale:Mouloud Feraoun. Page :97:3am
Dim 18 Fév - 18:37 par aboudaboud

» Supports sonores pour la compréhension orale 3AM
Dim 18 Fév - 18:35 par aboudaboud

» Un CD contenant le programme et les fiches de la 1AM :
Mar 16 Jan - 10:48 par mountaha

» fiches 1am 2G
Jeu 4 Jan - 21:22 par djoumi

» Modèle de composition N° 1 4 AM
Lun 4 Déc - 17:25 par souhaib

» Composition de français n°1 4 AM
Dim 3 Déc - 16:25 par souhaib

» solutions des exercices de manuel 2AM
Lun 13 Nov - 18:28 par Yessad

» Compréhension de l’oral P3 S2 4AM
Ven 3 Nov - 21:34 par hanane89

» : La synthèse de deux documents :
Mer 25 Oct - 0:29 par sabeur

» Le compte rendu critique (cours avec modèle pratique):3AS:
Mer 25 Oct - 0:24 par sabeur

» Devoir de français n°1 niveau :2am
Sam 21 Oct - 15:54 par Faiçal

» Composition de français du 1er trimestre Niveau : 4ème AM :
Sam 21 Oct - 15:47 par Faiçal

» Exercices sur le texte argumentatif :
Mar 17 Oct - 9:21 par fouatih

» Répartition annuelle 2AS/
Sam 14 Oct - 12:42 par madiland

» citation et proverbe
Dim 1 Oct - 14:14 par cheraga nadjet

Partenaires




La légende de Bent al-Khass_P3 2AM

Aller en bas

La légende de Bent al-Khass_P3 2AM

Message par janina janina le Jeu 17 Avr - 22:09

La légende de Bent al-Khass
La légende nous apprend que Bent al-Khass a été une souveraine juste, exerçant son autorité avec sagesse.Il est vrai que beaucoup d’hommes n’appréciaient pas d’être gouvernés par une femme mais comme elle se montrait très juste, ne méprisant personne, ne tenant compte ni de la fortune ni du rang des gens, ils se résignaient.
Elle disait : «Vous êtes tous égaux, comme les dents d’un peigne !» Un jour, un sultan du Gharb, séduit par sa grande beauté, s’est épris d’elle. Il lui rend visite – chargé de présents – et demande sa main. «Nous unirons nos deux tribus, lui dit-il, et nous formerons un royaume puissant. Que dis-tu de ma proposition ?»
Bent al-Khass ne lui répond pas. Il prend cela pour de la timidité et insiste. Alors la jeune femme lui répond poliment : «Je suis honorée par la proposition d’un sultan aussi fort et aussi valeureux que toi, mais je n’ai pas l’intention de me marier ! – Faut-il comprendre que ton cœur est déjà pris ? – Non, non, je ne veux pas me marier, ni avec toi ni avec un autre !».
Le sultan se sentant offensé par ce refus, lui livre aussitôt la guerre. Retranchée dans une forteresse, la jeune femme et sa tribu doivent subir un siège long et épuisant. La nourriture et surtout l’eau viennent à manquer et la population est menacée de mourir derrière ses forteresses..
On vient retrouver Bent al-Khass.
«Tu dois te rendre», lui disent les notables, venus la voir en délégation. La jeune femme répond : «Si j’accepte sa proposition sous la contrainte, il ne manquera pas de nous dominer !
— Mais si le siège continue, nous allons tous mourir de soif !
— Faites-moi confiance, dit la jeune femme, je saurai vous débarrasser du tyran !»
Bent al-Khass demande alors aux femmes de réunir les burnous de leur mari et, avec le peu d’eau qu’il reste, de les laver. Les hommes voyant les femmes lavant les burnous s’insurgent contre ce gaspillage d’eau.
«Quoi ! s’écrient-ils, nous manquons cruellement d’eau et vous, vous lavez des burnous. Arrêtez donc !»
Les femmes répondent : «C’est Bent al-Khass qui nous a demandé de faire ainsi.»
On les laisse donc continuer. Elles étendent, toujours sur ordre de Bent al-Khass, les burnous sur les murs de la forteresse pour que l’ennemi les voie.
Le sultan du Gharb et ses hommes les voient, en effet, et ils s’écrient : «Les réserves d’eau de Bent al-Khass seraient donc abondantes au point de laver les burnous de ses hommes ?»
Le jour-même, le sultan lève le siège. Ainsi, la jeune femme, une fois de plus, a pu se sortir d’une mauvaise passe, et surtout, est parvenue à avoir raison d’un tyran.

« Légendes et rites de nos sanctuaires »


janina janina

Messages : 93
Date d'inscription : 25/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum