Barika FLE
Chers collègues : bienvenue à vous ,ce lien est le

votre ,enrichissez le ,il est à votre service .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Derniers sujets
» Composition du 1er trimestre 3AP
Jeu 1 Déc - 21:08 par mhamed

» EXERCICES amusants pour TD
Dim 27 Nov - 10:10 par kamel7

» CD de la 4AM de la langue française 2015 (sujets d'examen, cours, programme, guide...)
Sam 26 Nov - 18:12 par ICHBINAMAR31

» Composition de français N°1 4èmeAM
Jeu 24 Nov - 19:22 par professeur83

» Évaluation ' Niveau:4°AM'
Jeu 24 Nov - 19:16 par professeur83

» Composition du 1er trimestre 2AM
Lun 21 Nov - 8:39 par guermoudi_s

» solutions des exercices de manuel 2AM
Dim 20 Nov - 20:56 par abdelhak96

» Salut! je veux des arguments pour défendre cette thèse .
Sam 19 Nov - 14:42 par Meli miel

»  Séance de rattrapage N°1 et TD : 3ème AM
Sam 19 Nov - 10:22 par Mme Médjani FZ

» Manuel de français 4AM numérisé 2014
Ven 4 Nov - 9:22 par MOUHOUB Dyhia

» Projet 1 séquence 2 nouveau programme 4°AM
Lun 24 Oct - 18:19 par meriem meriem

» COMMENT MOTIVER L ENFANT FACE à l apprentissage d une langue étrangère
Ven 21 Oct - 13:25 par yasolivier.1325

» supports audio 2AM
Ven 21 Oct - 12:58 par Said bacha

» doc pr atelier d’écriture projet 01 2am
Mar 18 Oct - 12:16 par AKIRAB

» Supports sonores pour la compréhension orale 3AM
Mer 12 Oct - 20:03 par karimina

» Compréhension orale:p1 séq:2 niveau:4AM
Dim 9 Oct - 21:13 par lyly44

» Activité amusante faisable en TD 2AM
Dim 25 Sep - 23:22 par alisystem7

» 1am nouvelle génération
Mer 7 Sep - 16:41 par nour elimène

» Toutes les fiches de la 4AM selon le nouveau programme +livre de grammaire avancée (Sorbonne)
Lun 5 Sep - 18:35 par mohamed amine

» Groupe des enseignants/professeurs de Français de la wilaya de tissemsilt
Lun 15 Aoû - 19:23 par imad2702

Partenaires




Textes argumentatifs(2):

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Textes argumentatifs(2):

Message par Admin-S Kamel le Lun 14 Avr - 18:14

La pollution
La pollution touche pratiquement tous les domaines de l’environnement : la couche d’ozone, la mer, l’air, l’eau des sources, les arbres, les animaux… pour l’homme c’est très dangereux car elle provoque toutes sortes de maladies. Nous y sommes particulièrement sensibles car les enfants ont souvent des maladies respiratoires.
De plus, quand un véhicule passe dans une ville, le gaz d’échappement qui sort par le pot noircit les immeubles, même si maintenant les voitures polluent un peu moins. Ce qui pollue le plus ce sont les camions, les bus et les voitures tandis que les trains ou les tramways par exemple en fonctionnant à l’électricité sont sans danger pour l’environnement.
Aussi nous avons pensé qu’il fallait remplacer d’abord les gros véhicules qui polluent le plus et réussir ensuite à rendre les voitures électriques moins chères et plus performantes, pour qu’il y en ait davantage.
Il faut diminuer la pollution car c’est nous qui sommes en danger.
.......................................................................................................................................................
La faune et la flore
Les animaux et les plantes contribuent à notre bien-être de trois façons principales. D’abord, ils fournissent une grande part des matériaux nécessaires à la vie humaine : la quasi-totalité de notre alimentation, une bonne partie de notre habillement et, dans de nombreuses régions du monde, la plupart des matériaux de construction et de combustion permettant de se chauffer et d’éclairer les habitations.
En outre, ils constituent une source indispensable pour maintenir cette base matérielle de notre existence et pour éviter une régression générale vers des conditions de vie plus primitives.
Enfin, la flore et la faune entrent pour une large part dans le plaisirque nous tirons de notre environnement, depuis nos distractions quotidiennes jusqu’à l’émerveillement que nous inspirent la beauté du monde naturel et les mystères de l’univers.
R.Fetter.Courrier de l’UNESCO
..................................................................................................................................................

La guerre des devoirs à la maison

La guerre des devoirs continue de susciter* des passions dans les écoles primaires. Bien qu’interdits, les travaux écrits que les enfants doivent accomplir après la classe, ont la vie dure. Jugés préhistoriques par les uns mais indispensables pour les autres, les exercices du soir font l’objet de polémiques qui cachent deux conceptions opposées de l’école.

Pour certains parents et instituteurs, l’école est un lieu d’effort et de discipline, le premier terrain où se prépare le dur combat de la vie professionnelle. Dans cette optique, les devoirs sont à eux seuls un exercice de méthode et d’organisation, la première victoire à remporter sur soi-même pour devenir un jour le ¨meilleur¨.
Les partisans du travail à la maison soutiennent que l’effort exigé n’a rien d’insurmontable. Entre l’heure du goûter et celle du dîner, les petits peuvent sans préjudice, avaler un problème de mathématique, dévorer une rédaction ou grignoter quelques exercices de grammaire.
De nombreux instituteurs affirment que les élèves soumis à un travail personnel obtiennent de meilleurs résultats que les autres. En outre, l’apprentissage personnel prépare à l’enseignement secondaire où les devoirs sont le lot commun.
Enfin, certains enseignants soutiennent que l’heure des devoirs rapprochent parents et enfants donnant l’occasion aux adultes de prouver qu’ils s’intéressent aux progrès des petits écoliers.

A l’inverse, des réfractaires aux devoirs s’élèvent contre cet empiètement de l’école sur la vie familiale et sur les loisirs de l’enfant. Les mères, traditionnellement chargées de veiller à la bonne démarche des devoirs, se plaignent d’autant plus qu’elles rentrent tard de leur travail. Celles qui doivent surveiller deux ou trois enfants s’arrachent les cheveux.
Certains enseignants s’élèvent contre une pratique qui leur parait renforcer les inégalités entre les élèves. Les enfants d’immigrés, dont les parents ne savent pas lire, souffrent constamment d’un grave handicap par rapport à ceux qui peuvent trouver une aide et des documents chez eux.
Raphaëlle REROLLE, in ¨ Le monde¨ du 12 /11 /2009
.....................................................................................................................................................
Les jeunes et la télévision.

J’ai lu attentivement votre dossier sur les jeunes et la télévision. Comme je suis retraité, j’ai tout le temps d’observer les jeunes qui vivent autour de moi, et je tiens à vous donner mon avis sur la question.
Je pense qu’il faudrait interdire purement et simplement aux jeunes de regarder la télévision avant leur majorité
Je trouve que les jeunes qui regardent la télévision ne font plus rien d’intéressant. Ils ne lisent plus, ne font plus de sport, ne jouent presque plus avec leurs amis et ne travaillent plus à l’école.
De plus, la télévision ne leur apprend rien, sauf à parler incorrectement le français ou l’arabe. On y voit que des publicités, des émissions vulgaires, immorales et des scènes de violence. Les enfants se couchent trop tard et n’ont plus aucune attention en classe. Ils se conduisent devant leurs professeurs comme devant un poste de télévision, l’écoutant quant cela leur chante et parlant en même temps que lui.
C’est pourquoi je crois qu’il faudrait interdire la télévision aux enfants de moins de dix-huit ans.
......................................................................................................................................................

Les adolescents et leurs vêtements

Un jean au début de l’hiver, un autre au début de l’été, un pull marin tous les ans, un blouson pour la neige et la pluie. Voilà la garde-robe de Marc, un élève de Montpellier, et de la plupart des adolescents.
« C’est pratique, et pas cher. Dans les grandes circonstances, je mets mon plus beau jean ou un pantalon de velours ».
Chez les jeunes, les vêtements deviennent de plus en plus « standard » : mêmes pantalons, mêmes blousons, que ce soit chez les garçons ou chez les filles. Tout ce qui est « marrant » est apprécié. Mais le luxe, on n’aime pas ça.
« Pour me faire plaisir, ma mère m’a acheté une robe de soie, dit Evelyne. Si je l’avais mise pour aller au lycée, toute la classe aurait ri… »
Et c’est aussi la mode de l’occasion : on s’habille aux « Puces » ou encore aux galeries La Fayette qui vendaient déjà des tonnes de jeans et de tee-shirts et qui offrent maintenant les chemises, gilets et pantalons d’occasion importés des Etats-Unis.
Les vêtements d’occasion permettent en effet d’être original sans se distinguer du groupe.
« L’important dit une lycéenne, c’est d’être à la mode sans être comme les autres ».
Ces caractéristiques s’effacent à partir de 25 ans, comme si le désir de plaire n’était plus prioritaire : à l’âge la plupart des individus trouvent enfin leur équilibre et sont moins sensibles à l’usage que les autres se font d’eux.

Extrait du journal Le Monde 1980
........................................................................................................................................................
Obéir
Pourquoi un enfant devait il obéir ? Ma réponse est la suivante : parce qu'il doit satisfaire la soif de pouvoir de l adulte.
L’obéissance devrait être une question d échange. Chaque individu est libre de faire ce qui lui plait aussi longtemps qu'il ne viole pas la liberté des autres. Cela est réalisable dans n'importe qu'elle communauté ou groupe. L'obéissance devrait être une courtoisie*. Les adultes n'ont aucun droit à
l'obéissance des enfants ? C'est une chose qui vient de l'intérieur, ce n est pas une chose qui s'impose de l'extérieur. La discipline de l'armée vise à l’efficacité. Il existe une autre discipline: dans l'orchestre, le premier muscisien obéit au chef d'orchestre parce qu il est aussi intéressé que lui par la réussite du concert. Un groupe, une communauté, un foyer heureux sont comme un orchestre. Les enfants élevés dans la discpline non consentie vivent un mensonge toute leur vie ? Ils deviennent les esclaves de coutumes établies. Le motif essentiel de la discpline, c'est la crainte de la censure.

L'avenir de l'humanité est entre les mains de nouveaux adultes. Nous ne pouvons pas avoir une bonne humanité tant que nous traitons les enfants avec de la haine, des punitions, de la répression. S'ils vivent dans une atmosphère de tendresse et d'approbation, ni la mechancete, ni la haine, ni la destruction ne prendront racine.
A S .Neill
(Libres enfants de summerhill)

Admin-S Kamel
Admin

Messages : 2142
Date d'inscription : 07/07/2013
Age : 50

http://barikafle.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum