Barika FLE
Chers collègues : bienvenue à vous ,ce lien est le

votre ,enrichissez le ,il est à votre service .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Partenaires




Les effets du Congrès de la Soummam:3AS:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les effets du Congrès de la Soummam:3AS:

Message par Admin-S Kamel le Dim 26 Jan - 17:09

Les effets du Congrès de la Soummam
Jusqu’alors, l’insurrection avait surtout touché les campagnes. Le congrès de la Soummam décide de l’étendre aux villes, en déclenchant des actions de terrorisme contre les quartiers européens. Le 30 septembre 1956, en fin d’après-midi, des bombes éclatent dans deux cafés du centre-ville d’Alger, le Milk-bar et la Cafétéria, faisant quatre morts et cinquante-deux blessés, parmi lesquels plusieurs enfants qu’il faut amputer. La guerre est entrée dans un engrenage de terreur dont elle ne sortira plus.
Le 22 octobre 1956, un avion transportant les dirigeants du F.L.N. (Ahmed Ben Bella, Mohamed Khider, Hocine Aït Ahmed, Mohamed Boudiaf et l’écrivain Mostefa Lacheraf) est contraint de se poser sur l’aéroport algérien de Maison Blanche. Alors qu’il survolait la Méditerranée, des chasseurs de l’armée de l’air française l’ont détourné de sa destination initiale, Tunis. Les chefs historiques de l’insurrection algérienne sont transférés à Paris.
Au début de l’année 1957 commence la terrible «bataille d’Alger». Le 7 janvier, une ordonnance du préfet d’Alger confie au général Massu et à la 10e division parachutiste les pouvoirs de police sur la ville d’Alger. Les parachutistes du général Massu brisent la grève générale décidée par le F.L.N. le 28 janvier. En janvier et en février, des bombes explosent dans des stades d’Alger et dans des cafés de la ville, touchant des civils européens.L’armée utilise alors «les grands moyens», en particulier «les interrogatoires renforcés», c’est-à-dire la torture.Pour protester contre ces pratiques, le général Paris de Bollardière demande, le 28 mars 1957, à être relevé de ses fonctions. D’autres bombes éclateront en juin, mais, progressivement le F.L.N. perd la partie. Yacef Saadi, le leader de la zone autonome d’Alger du F.L.N., sera arrêté le 24 septembre 1957.
Employée comme un procédé ordinaire de «pacification», la torture est bien la grande affaire de la bataille d’Alger. En septembre 1957, Paul Teitgen démissionne de son poste de secrétaire général de la police à Alger. En novembre 1957, à l’initiative de Laurent Schwartz et Pierre Vidal-Naquet, se forme le comité Maurice Audin, du nom d’un jeune mathématicien qui, après avoir été enlevé par les parachutistes et torturé, a disparu (son corps ne sera jamais retrouvé).
Encyclopédie Universalis, Version 6, 2000, Article « Algérie »)

Admin-S Kamel
Admin

Messages : 2142
Date d'inscription : 07/07/2013
Age : 51

http://barikafle.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum