Barika FLE
Chers collègues : bienvenue à vous ,ce lien est le

votre ,enrichissez le ,il est à votre service .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Partenaires




L’étude d’un texte poètique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’étude d’un texte poètique

Message par Admin-S Kamel le Dim 11 Mai - 17:16

Fiche brevet n°5 – L’étude d’un texte poètique –
I Qu’est qu’un vers?
- Début du vers: il est marqué par une majuscule.
- Fin du vers: elle est marquée par un retour à la ligne; le vers (contrairement à la phrase en
prose) n’occupe pas forcément toute la ligne, et onpeut donc trouver un espace blancà la fin du
vers.
Remarque: si le vers dépasse la ligne, alors la findu vers ne s’aligne pas sur la marge de gauche
dans la poésie classique (jusqu’au XIXème siècle), comme en prose, mais sur la marge de droite,
après un crochet [
II Présentation du poème
1- Les groupes de vers qui composent un poème s’appellent des strophes.
Il n’y a pas d’alinéa (contrairement à la marque dedébut de paragraphe en prose).
2- On donne des noms aux strophes selon le nombre de vers qui les composent:
2 vers: un distique 4 vers: un quatrain 6 vers: un sizain
3 vers: un tercet 5 vers: un quintil
Un vers isolé est mis en relief.
3- Les vers sont composés de pieds. Une syllabe = un pied.
On nomme les vers selon le nombre de pieds qui les composent:
12 pieds: un alexandrin
Oh! Combien de marins, combien de
capitaines
8 pieds: un octosyllabe
Elle a passé, la jeune fille
10 pieds: un décasyllabe
Pour compter correctement le nombre de syllabes, ilfaut observer certaines règles:
- le -e muet en fin de vers ne compte pas (il n’est d’ailleurs pas prononcé).
- le -e muet suivi d’un son vocalique ne compte pas .
- le -e muet suivi d’un son consonantique compte.
Décompte des -e: Par la Natur(e), -heureux comm(e) avec unefemm(e) (Sensationde
Rimbaud)
- le poète peut faire prononcer en deux sons ce qu’ habituellement on ne prononce qu’en un seul:
c’est une diérèse.
Exemple: “Un bohémi-en”
Jusqu’au XIXème siècle, la poésie était en vers. AuXIXème siècle, les poètes se sont libérés des
contraintes portant sur la forme du poème: c’est l’invention du vers libre. La poésie peut alors
prendre l’apparence de la prose

Admin-S Kamel
Admin

Messages : 2142
Date d'inscription : 07/07/2013
Age : 51

http://barikafle.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum