Barika FLE
Chers collègues : bienvenue à vous ,ce lien est le

votre ,enrichissez le ,il est à votre service .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Derniers sujets
» Composition du 1er trimestre 2AS
Hier à 20:07 par ema emy

» Composition du 1er trimestre 3AP
Jeu 1 Déc - 21:08 par mhamed

» EXERCICES amusants pour TD
Dim 27 Nov - 10:10 par kamel7

» CD de la 4AM de la langue française 2015 (sujets d'examen, cours, programme, guide...)
Sam 26 Nov - 18:12 par ICHBINAMAR31

» Composition de français N°1 4èmeAM
Jeu 24 Nov - 19:22 par professeur83

» Évaluation ' Niveau:4°AM'
Jeu 24 Nov - 19:16 par professeur83

» Composition du 1er trimestre 2AM
Lun 21 Nov - 8:39 par guermoudi_s

» solutions des exercices de manuel 2AM
Dim 20 Nov - 20:56 par abdelhak96

» Salut! je veux des arguments pour défendre cette thèse .
Sam 19 Nov - 14:42 par Meli miel

»  Séance de rattrapage N°1 et TD : 3ème AM
Sam 19 Nov - 10:22 par Mme Médjani FZ

» Manuel de français 4AM numérisé 2014
Ven 4 Nov - 9:22 par MOUHOUB Dyhia

» Projet 1 séquence 2 nouveau programme 4°AM
Lun 24 Oct - 18:19 par meriem meriem

» COMMENT MOTIVER L ENFANT FACE à l apprentissage d une langue étrangère
Ven 21 Oct - 13:25 par yasolivier.1325

» supports audio 2AM
Ven 21 Oct - 12:58 par Said bacha

» doc pr atelier d’écriture projet 01 2am
Mar 18 Oct - 12:16 par AKIRAB

» Supports sonores pour la compréhension orale 3AM
Mer 12 Oct - 20:03 par karimina

» Compréhension orale:p1 séq:2 niveau:4AM
Dim 9 Oct - 21:13 par lyly44

» Activité amusante faisable en TD 2AM
Dim 25 Sep - 23:22 par alisystem7

» 1am nouvelle génération
Mer 7 Sep - 16:41 par nour elimène

» Toutes les fiches de la 4AM selon le nouveau programme +livre de grammaire avancée (Sorbonne)
Lun 5 Sep - 18:35 par mohamed amine

Partenaires




EXCLUSIF!Textes inédits _P3_ 3AM _patrimoine culturel et récits historiques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EXCLUSIF!Textes inédits _P3_ 3AM _patrimoine culturel et récits historiques.

Message par janina janina le Ven 18 Avr - 0:02

Texte 1 :
Le couscous, Mila, Fête du couscous : Préserver et valoriser le patrimoine culinaire algérien.
Qu’on l’appelle seksou, couscous, naâma, taâm ou berboucha, il s’agit du même plat, fabriqué selon les mêmes procédés depuis des millénaires, même s’il est servi ou accommodé de mille façons.
Les habitants de l’Afrique du Nord connaissent le couscous depuis la nuit des temps, une période que les spécialistes situent entre 238 et 149 ans avant J.C.
Le couscous constitue l’alimentation de base des maghrébins et leur plat national, intimement rattaché à leur mode de vie et leurs traditions nées autour de leur activité principale, à savoir la culture des céréales en général et du blé dur en particulier, le couscous constitue un repas complet car il allie la semoule cuite à la vapeur, aux légumes secs tels que le pois chiche (hommos), les fèves et les légumes frais, ainsi que les viandes.
« Nos ancêtres ont su ainsi accommoder les aliments dont ils disposent dans un seul plat à haute qualité nutritive et présentant également les qualités du goût et la bonne digestion »
Texte adapté.
Texte 2
La cuisine Milevienne (de la wilaya de Mila)
La cuisine milevienne possède un patrimoine culinaire riche. avec des plats, des recettes et des friandises parfois communes à toute la région Est de l’Algérie, mais aussi très spécifiques à notre terroir de notre wilaya , témoignant ainsi à la fois de notre unité culturelle riche , mais aussi de de la diversité de notre culture , conditionnées par notre géographie,notre climat, et notre histoire commun de toutes les communes de la wilaya
Le couscous , chakhchoukha et la chorba sont nos plats les plus emblématique, il font partie des recettes de cuisine les plus connus et les partagés a travers toute la wilaya .
On peut aussi citer plusieurs plats traditionnel comme Trida, R'fis , El Mesfouf , Chtitha, El Kefta , Lamhaouar, Tajine Lahlou ,Bouzelouf Laghreiffs ,Sefnedj,Tamina , Bourek , Lemhadjeb ( accompagné d'un soupçon de harissa c est un délice) et beaucoup d autres plats et Tadjines traditionnels et contemporain riches et variés quand en on trouve surtout sur notre table de ramadan accompagnés du bon pain traditionel (El Kessra matloae , Kessra Rekhssis reguiga et Khobz Addar).
la cuisine Mileviennes (toute la wilaya de mila) est un art et une affaire de famille. Comme dans toutes les autres régions de pays .
Texte adapté.





Texte 3
La robe Kabyle
L’ancienne robe Kabyle été faite de laine blanche tissée, une seule pièce ouverte par une fente sur la poitrine. Les anciennes robes Kabyles n’avaient pas de manches, mais étaient assez grandes pour recouvrir les bras. La robe Kabyle était accompagnée de ce qu’on appelait axellal, une sorte de manteau d’hiver qui protégeait la femme Kabyle du froid. La ceinture était aussi présente, faite de laine et enroulé une dizaine de fois autour de la taille.
Cousue à la machine à partir de plusieurs pièces à présent, elle peut comporter des manches courtes ou longues comme elle peut être sans manches, elle est fendu par devant et décoré comme sur le dos et le bas de la jupe avec des rubans qu’on appel Zigga.Une partie du corsage nommé iciwi sert de poches aux femmes kabyles qui s’en servent pour cacher leurs économies.La jupe est recouverte d’une fouta (lfoudha), un tissu multicolore (souvent noir, rouge et jaune) noué au niveau de la taille.
Les femmes Kabyles portent leurs plus belles robes en soi pour celles qui en ont les moyens les jours de mariages Kabyles, signes de richesses accompagnés de bijoux Kabyles.
Texte adapté.
Texte 4
Le Binouar Staifi.(Robe Traditionnelle de Sétif).
C’est la robe traditionnelle des sétifiennes , caractérisant l’habit féminin de toute la région de Sétif . L’étymologie de ce terme n’est pas bien connue . Pour certains il dériverait du mot « peignoir » et pour d’autres c’est la transcription du mot arabe dialectal « bi nouar » , c’est à dire « avec des fleurs » .Il s’agit d’une robe ample et large, dépourvue de manches , avec une certaine échancrure au niveau de la poitrine.Elle est en général perlée et avec des paillettes et comprenant la dentelle . Le top du top de ce binouar s’appelle « Charb Ezdaf.
C’est l’habit incontournable du trousseau de la jeune mariée sétifienne .Elle est pour Sétif ce qu’est la gandoura » Fergani » pour les constantinoises .C’est une robe à la broderie trés fine , comprenant toute sorte de fleurs allant de la rose à la marguerite brodées en soie . Les nombreux tailleurs et confectionneurs, notamment ceux de l’ avenue Ben Boulaid rivalisent d’ingéniosité pour mettre au point des modèles aussi attirants les uns que les autres avec toujours des couleurs flamboyantes.
Texte adapté.
Texte 5





Le tapis

L'origine du tapis berbère remonte à l'ère paléolithique et a été fait par les Berbères en Afrique du Nord. Le tissu filé à la main qu’ils ont créé a été nommé pour la tribu, et ils ont utilisé les fibres naturelles pour créer des manteaux, des tapis et autres tissus. Ils pourraient être faits avec de la laine des moutons qui vous garde au chaud dans en hiver et la fraîcheur en été. Ils pourraient aussi être trouvés dans en poils de chameau et en fibres synthétiques pour les personnes allergiques aux produits d'origine animale.
Le terme Berbère été un nom donné aux originaux d'Afrique du Nord connus sous le nomde Imazighen (Amazigh au singulier).
Les Tapis berbères faits à la main sont toujours une industrie active dans de nombreuses zones rurales des pays d'Afrique du Nord. Beaucoup de familles berbères gagnent leur pain quotidien dans des fabrications manuelles de tapis et ensuite les vendre sur les marchés locaux ou même à des marchands d'art et des touristes. Le Tapis berbère traditionnel est totalement différent de ceux produits en masse a la machine comme ceux produits en Occident. Les vrais sont beaucoup plus sophistiqués et sont faits de matériaux naturels.
Un tapis peut prendre des mois pour finir et généralement fait par les femmes Amazighs. Les femmes écrivent des messages sur le tapis en forme de ceintures, chaque ceinture contient un message écrit en Tamazight et des symboles amazigh. Ce tapis sera ensuite offert à leurs futurs maris comme une promesse et leur souhait d'un grand mariage et la vie ensemble. Ces ceintures sont appelées «La ceinture de la mariée".
Tous ces tapis modernes produits en masse à l'ouest qu'ils appellent "Tapis berbère" ont raté ce point historique extrêmement important, qui, par conséquent déprécie leur qualité et leur rareté.
Si jamais vous achetez un tapis berbère, acheter le vrai ; fait par les Berbères d'Afrique du Nord, et personne d'autre!
Texte adapté.
Texte 6
Résumé d’un récit historique
Le 1er Novembre 1954, un groupe d’hommes, convaincus et décidés, tira la première balle dans les Aurès. C’était le déclenchement de la Guerre de Libération nationale.
Ces pionniers de Novembre menèrent une lutte sans merci contre le colonialisme. Une guerre qui durera sept ans et demi contre un ennemi puissant et impitoyable.
D’est en ouest, du nord au sud, le peuple algérien, uni et solidaire, se mobilisa avec les moudjahidine pour libérer leur pays.
Et c’est au prix de leurs vies et de leurs familles que ces héros de la révolution luttèrent jusqu’à la libération de leur chère patrie.

Texte adapté.


Texte 7:
Les héros de la bataille d’Alger
Pour avoir refusé de se rendre à l’armée coloniale, Hassiba Ben Bouali, Ali La pointe se font tuer dans leur refuge au cœur de la Casbah. Agés de dix-huit ans à peine, Hassiba avait rejoint le groupe des explosifs à Bir khadem et s’est perfectionnée dans les missions spéciales, en qualité d’agent de liaison.
Le chahid Ali Ammar plus connu sous le nom d’Ali La pointe avait des prédispositions pour son futur itinéraire. Il fut rigoureux dans l’accomplissement de toute les tâches et prit part à plusieurs opérations militaires notamment les attaques contre les postes de police et les patrouilles militaires.
Tiré du journal : Al-Watan
Texte 8
Les négociations de paix
En septembre 1958, le FLN crée son propre gouvernement : le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA). Charles de Gaulle, le président de la République française, commence à négocier avec le GPRA en 1960. Le 8 janvier 1961, un référendum organisé en France montre que les Français sont d’accord pour l’autodétermination de l’Algérie.
Des négociations secrètes entre Français et Algériens ont lieu à la fin de l’année 1961, à Évian-les-Bains. Les accords d’Évian, signés le 18 mars 1962 par Charles de Gaulle et le GPRA, reconnaissent la souveraineté algérienne sur les territoires de l’Algérie et du Sahara et aboutissent à un cessez-le-feu.
Le 3 juillet 1962, la France reconnaît officiellement l’indépendance de son ancienne colonie. Ahmed Ben Bella (le chef du FLN) devient le premier président de la République algérienne, le 15 septembre 1963. Texte adapté.

Texte 9
Résumé du récit Tighilt ,la chaussure de la mariée

Ce soir-là, le village recevait une nouvelle mariée. A la nuit tombée, un groupe de Mou--
djahidine  descendit  de  la  montagne.  Les  villageois  et  leurs  invités  continuèrent  à  fêter  le 
mariage tard dans la nuit. 
Au  petit  matin,  dès  que  l’alerte  fut  donnée  par  les  guetteurs,  les  combattants  de  l’ALN 
s’éparpillèrent à travers le maquis. Quand le premier accrochage eut lieu entre l’ennemi et 
les Moudjahidine, des avions lâchèrent leurs bombes avant que les invités aient eu le temps 
de fuir. 
Ce jour-là, le 08 juin 1958, 174 habitants de Tighilt périrent. C’étaient pour la plupart des 
enfants et des femmes.



Texte 10
La musique kabyle
La musique et le chant kabyles sont d'une grande richesse. Ils jouent un rôle important dans la vie des populations, ponctuant les moments forts de la vie quotidienne: mariage, naissance, circoncision et les fêtes religieuses. Des musiciens et des poètes parcourent des villages et des places publiques pour déclamer et chanter leurs compositions. Les poèmes sont toujours soumis au rythme musical, ce qui fait qu'ils peuvent être aussi bien lus que chantés.
Les instruments de la musique traditionnelle utilisés en Kabylie sont frustes (le plus commun est le tambour appelé diversement t'bel), il faut citer aussi abendayer, thizemmarine, ajouak, l'ghidha). Ces instruments de musique traditionnelle sont utilisés généralement par des troupes musicales appelées idhebbalen. Il existe deux sortes d'instrument; ceux à percussion et ceux à vent.
Texte adapté.
Texte 11
La musique folklorique traditionnelle de Saida
L'art musical revêt plusieurs significations sociales et anthropologiques qui portent un message d'un groupe humain qui lutte contre les conditions sociales et l'environnement géographique ou il évolue.
Aussi, les genres musicaux folkloriques répandus a travers la région de Saida ne s'écartent pas du milieu naturel qui s'est transforme en patrimoine culturel spécifique.
La musique folklorique des « Qawarir » est une musique traditionnelle qui utilise de simples instruments fabriques avec des matières disponibles dans la région tels que le tambour, le « Mezoued » qui est fabrique de la peau de chèvre, « el wadaa » et d'autres instruments qui donnent un genre artistique différent de ceux qui existaient par le passé.
Quant à cette musique, elle exprime la dureté de la vie dans la région comme les dangers de la nature, la lutte pour l'eau, l'herbe et la nourriture pour les êtres humains et les animaux domestiques qu'ils élèvent.
Cette musique exprime le vécu d'une catégorie sociale durant des périodes précises telle que « la Sara » qui est une danse accompagnée d'une musique forte avec le bruit du « baroud » et les carabines traditionnelles qui représentent les guerres et les luttes entre les tribus et qui ont été incarnées par la suite dans des tableaux artistiques expressifs qui en renferme des réalités. Celles – ci constituent actuellement un message historique qui retrace les différentes périodes de la vie représentées par des associations culturelles dont nous pouvons citer Moulay Tayeb, Fenoughil Okbane, etc…
Texte adapté.





Texte 12
Musique algérienne
L’Algérie est réputée pour son patrimoine culturel riche et varié. La musique algérienne ne déroge pas à la règle, elle est le résultat de siècles d’histoire, de métissage et dévolution.
La musique algérienne : Chaâbi,Classique arabo-andalou,Kabylie,Gnawi Rai,Malouf,Hawzi,Rap algérien s’illustre avant tout par sa diversité. Influencée d’une part par la colonisation et l’immigration (Espagne, France …), et d’autre part par les différents groupes ethniques issus d’une même origine Berbère (kabyles, chaouis, touaregs, mozabites …)
La musique algérienne s’est forgée dans le mélange des genres et dans la constante recherche d’innovation.

Texte adapté.

janina janina

Messages : 92
Date d'inscription : 25/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXCLUSIF!Textes inédits _P3_ 3AM _patrimoine culturel et récits historiques.

Message par nassimasarah le Ven 18 Avr - 17:34

tres bonne initiative

nassimasarah

Messages : 1
Date d'inscription : 01/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXCLUSIF!Textes inédits _P3_ 3AM _patrimoine culturel et récits historiques.

Message par Moudjib le Sam 17 Mai - 17:43

merci pour le partage

Moudjib

Messages : 96
Date d'inscription : 28/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXCLUSIF!Textes inédits _P3_ 3AM _patrimoine culturel et récits historiques.

Message par le Barikien le Dim 18 Mai - 19:59

merci collègue janina.

le Barikien

Messages : 438
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXCLUSIF!Textes inédits _P3_ 3AM _patrimoine culturel et récits historiques.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum