Barika FLE
Chers collègues : bienvenue à vous ,ce lien est le

votre ,enrichissez le ,il est à votre service .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Derniers sujets
» Composition du 1er trimestre 3AP
Jeu 1 Déc - 21:08 par mhamed

» EXERCICES amusants pour TD
Dim 27 Nov - 10:10 par kamel7

» CD de la 4AM de la langue française 2015 (sujets d'examen, cours, programme, guide...)
Sam 26 Nov - 18:12 par ICHBINAMAR31

» Composition de français N°1 4èmeAM
Jeu 24 Nov - 19:22 par professeur83

» Évaluation ' Niveau:4°AM'
Jeu 24 Nov - 19:16 par professeur83

» Composition du 1er trimestre 2AM
Lun 21 Nov - 8:39 par guermoudi_s

» solutions des exercices de manuel 2AM
Dim 20 Nov - 20:56 par abdelhak96

» Salut! je veux des arguments pour défendre cette thèse .
Sam 19 Nov - 14:42 par Meli miel

»  Séance de rattrapage N°1 et TD : 3ème AM
Sam 19 Nov - 10:22 par Mme Médjani FZ

» Manuel de français 4AM numérisé 2014
Ven 4 Nov - 9:22 par MOUHOUB Dyhia

» Projet 1 séquence 2 nouveau programme 4°AM
Lun 24 Oct - 18:19 par meriem meriem

» COMMENT MOTIVER L ENFANT FACE à l apprentissage d une langue étrangère
Ven 21 Oct - 13:25 par yasolivier.1325

» supports audio 2AM
Ven 21 Oct - 12:58 par Said bacha

» doc pr atelier d’écriture projet 01 2am
Mar 18 Oct - 12:16 par AKIRAB

» Supports sonores pour la compréhension orale 3AM
Mer 12 Oct - 20:03 par karimina

» Compréhension orale:p1 séq:2 niveau:4AM
Dim 9 Oct - 21:13 par lyly44

» Activité amusante faisable en TD 2AM
Dim 25 Sep - 23:22 par alisystem7

» 1am nouvelle génération
Mer 7 Sep - 16:41 par nour elimène

» Toutes les fiches de la 4AM selon le nouveau programme +livre de grammaire avancée (Sorbonne)
Lun 5 Sep - 18:35 par mohamed amine

» Groupe des enseignants/professeurs de Français de la wilaya de tissemsilt
Lun 15 Aoû - 19:23 par imad2702

Partenaires




Améliorer l’expression écrite.comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Améliorer l’expression écrite.comment ?

Message par Admin-S Kamel le Mer 16 Avr - 15:52

C’est un problème récurrent dans beaucoup de copies. La qualité de
l’expression écrite est nettement dégradée, au point parfois de rendre
incompréhensible le devoir et impossible la communication des idées. Car
écrire, même une copie, c’est communiquer. En l’occurrence avec un
correcteur. C’est transmettre ce que vous avez observé, analysé, compris,
appris, pensé. Et comme toute communication, cela passe par un code
commun à l’émetteur (vous) et au récepteur (le lecteur, prof ou correcteur).
Ce code nécessite le respect de trois critères pour être décrypté :
– Une syntaxe c’est-à-dire l’ordre des mots et la construction des phrases
(sujet, verbe, complément).
– L’utilisation d’un vocabulaire adapté et précis.
– L’orthographe lexicale (celle de l’écriture des mots) et grammaticale
(les accords qui permettent d’identifier clairement les fonctions des mots
dans la phrase et finalement de la comprendre).
Comment améliorer l’expression écrite ?
Il y a plusieurs moyens, requérant des efforts plus ou moins importants de
votre part et exigeant plus ou moins de temps. Tout dépend d’où vous en êtes
avec l’écrit. Comme toute activité, l’écriture nécessite, pour être
maîtrisée, un apprentissage qui passe par un entraînement régulier.
Vous ne pourrez acquérir une fluidité dans la rédaction qu’après une longue
pratique et un travail de correction systématique qui vous permettra de
mettre en place certains automatismes.
Un préalable, se relire !
Tout travail de rédaction doit être relu. Au fil de la plume, préoccupé par
ce que l’on a à dire, on laisse naturellement échapper de multiples erreurs, de
toutes natures : fautes d’orthographe bien sûr, de syntaxe, mots oubliés, etc.
La relecture doit permettre de remettre tout cela en ordre. Ne jamais rendre
une copie sans l’avoir relue attentivement au moins une fois (même si
l’on n’en a pas envie à la fin d’une épreuve !). Pour un devoir à la maison, si
l’on a soigneusement planifié sa réalisation (c’est-à-dire si l’on ne s’y prend
pas au dernier moment), on a intérêt à laisser de côté le devoir (un jour par
exemple) avant de le reprendre à tête reposée.
La relecture doit se faire avec un objectif. Le sens et la syntaxe
d’abord : ce que j’ai écrit est-il compréhensible par autrui ? Les phrases sontelles
correctement construites ? Identifie-t-on bien sujet, verbe, complément ?
N’ai-je pas abusé des pronoms au risque d’entretenir la confusion sur qui fait
quoi ? On n’hésite pas à barrer, à rectifier. Normalement, à la maison, on a
travaillé au brouillon, donc pas de problème pour rendre une copie propre. En
classe, pas le temps de recopier donc on corrige soigneusement (pas
forcément besoin de « blanc » ; on peut rayer d’un trait de plume et recopier
au-dessus ou dans la marge). Une deuxième relecture doit être consacrée
à l’orthographe, grammaticale notamment. C’est l’occasion de se poser
des questions (nature, fonction des mots…) et d’appliquer les règles de
grammaire (que l’on a apprises et que l’on sait pour la plupart) avec
discernement. Bien sûr, cela demande un peu de concentration, de réflexion,
mais on peut considérer que c’est une gymnastique cérébrale et en faire un
jeu.
NB : l’effort de rigueur orthographique, si l’on veut qu’il soit suivi
d’effets à terme, doit être systématique et quotidien. Il doit s’appliquer
aussi bien aux écrits que l’on produit pour autrui qu’à ceux que l’on garde poursoi.
Lire, tout simplement.
Je pense que l’on peut se perfectionner dans le domaine de l’écrit par
mimétisme (si ce mot ne vous est pas familier, vérifier immédiatement son
sens dans un dictionnaire). Vous n’avez pas eu de cours pour apprendre à
parler. Vous avez entendu parler, vous avez, petit à petit, essayé de reproduire
ce que vous entendiez jusqu’au moment où vous y parveniez correctement. Il
doit en aller de même de l’écrit. A force d’être confronté à des textes bien
rédigés, on finit plus ou moins par imiter le style de ce que l’on a lu. En
tout cas, on s’habitue progressivement à une syntaxe correcte. On
prend le pli et on parvient, avec un peu d’attention et de bonne volonté, bien
sûr, à rédiger correctement. Inutile de vouloir imiter Marcel Proust !
Contentez-vous de phrases courtes, simples mais complètes, dans un
premier temps. Vous aurez ensuite tout le loisir d’enrichir votre style propre.
Les bons auteurs, ceux qui écrivent correctement, ne manquent pas dans la
littérature, dans la presse. Vous n’avez que l’embarras du choix. Lisez
régulièrement, quotidiennement. Abandonnez, ne serait-ce qu’une demiheure,
MSN, téléphone portable ou télévision pour prendre un livre ou un
magazine, dans le domaine de votre choix. Il existe différents genres
littéraires, et parmi ceux-ci, vous trouverez sûrement celui qui vous convient.
Les quotidiens et surtout les magazines, généralistes ou spécialisés, abondent.
Choisissez-en un, mais d’un niveau un peu relevé ; vous êtes au lycée ! (On
peut bannir la presse « people » par exemple).
A propos de lecture, je vous conseille un petit ouvrage qui pourrait se révéler
utile pour améliorer votre français. C’est un recueil de chroniques d’un
linguiste, M. Bernard Cerquiglini qui est intervenu pendant plusieurs années
sur TV5. Son livre, « Merci professeur ! » (éditions Bayard, Paris, 2008, 328
pages) rassemble ses 300 meilleurs chroniques sur la langue française.
Chacune occupe une demie à une page et demie maximum. Elles portent sur
des mots, des usages, des points de grammaire. Elles sont accessibles au
commun des lecteurs, souvent savoureuses et non dénuées d’humour. Vous
pouvez en lire une chaque soir (ça prend 5 minutes), au hasard ou selon votre
préférence du moment. Je pense que cette pratique peut vous aider à
progresser.
Enrichir son vocabulaire courant.
On s’exprime avec des mots qui nous servent notamment à véhiculer des
idées, à exprimer notre pensée. Pour que celle-ci soit riche et s’enrichisse
(c’est le but de tout apprentissage), on a besoin de connaître de plus en plus
de mots avec leur sens précis. Au lycée, dans chaque discipline, chaque cours
est l’occasion d’en découvrir de nouveaux… et de les apprendre. Définition,
compréhension, mémorisation font partie du travail quotidien de
l’étudiant. Mais il s’agit souvent d’un vocabulaire de spécialistes qu’on n’a pas
l’occasion d’utiliser tous les jours.
Il y a aussi des mots d’usage moins restreint qui ne font peut-être pas encore
partie de votre langage courant mais qui ne demandent qu’à s’y intégrer. Alors
n’hésitez pas à vous enrichir de ces mots, à les inscrire dans votre
lexique personnel. Pour commencer, un passage par le dictionnaire pour
découvrir le sens d’un mot nouveau, récemment entendu. Pour ne pas
l’oublier immédiatement, on peut l’inscrire, avec sa définition (et ses
synonymes et antonymes), dans un petit carnet répertoire que l’on pourra
consulter soit régulièrement (pour les plus scrupuleux) soit de temps en
temps, à l’occasion (pour les moins rigoureux). De toute façon, le simple fait
de recopier un mot et sa définition constitue déjà un support à la
mémorisation. En procédant ainsi, vous avez toutes les chances d’enrichir
votre lexique, de pouvoir user d’un répertoire élargi de mots, de notions, de
concepts, et au final, de mieux comprendre et de mieux vous faire
comprendre.
Il n’y a pas en matière de « bien parler et bien écrire » (bien au sens de ce qui
est communément admis dans la communauté scolaire) de recette miracle.
Seul votre travail, votre investissement peut vous assurer d’améliorer
votre expression écrite ou orale. Mais vous pouvez découvrir dans cette
activité du plaisir : plaisir de feuilleter un dictionnaire et de découvrir des
mots nouveaux, inattendus, bizarres, drôles, de chercher leur étymologie et de
prendre conscience qu’une langue a une histoire et des usages changeants
parce que derrière il y a des hommes. Plaisir de lire, plaisir d’écrire aussi,
et pas seulement un SMS dans un sabir* réducteur. Attention ! Il ne s’agit pas
de s’interdire les SMS. Il s’agit de ne pas en abuser au détriment d’autres
formes de communication plus utiles dans le contexte de vos études. (*voir le
dictionnaire)
Une dernière chose. Pour ceux qui ne sont pas sûrs de bien « posséder leur
grammaire », il n’est pas inutile de revoir les règles les plus courantes.
Acquérir une petite grammaire au format livre de poche n’est pas bien onéreux
et peut s’avérer utile. Votre professeur de français ne manquera pas de vous
en donner les références.

Admin-S Kamel
Admin

Messages : 2142
Date d'inscription : 07/07/2013
Age : 50

http://barikafle.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum