Barika FLE
Chers collègues : bienvenue à vous ,ce lien est le

votre ,enrichissez le ,il est à votre service .
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Derniers sujets
» Composition du 1er trimestre 2AS
Lun 5 Déc - 20:07 par ema emy

» Composition du 1er trimestre 3AP
Jeu 1 Déc - 21:08 par mhamed

» EXERCICES amusants pour TD
Dim 27 Nov - 10:10 par kamel7

» CD de la 4AM de la langue française 2015 (sujets d'examen, cours, programme, guide...)
Sam 26 Nov - 18:12 par ICHBINAMAR31

» Composition de français N°1 4èmeAM
Jeu 24 Nov - 19:22 par professeur83

» Évaluation ' Niveau:4°AM'
Jeu 24 Nov - 19:16 par professeur83

» Composition du 1er trimestre 2AM
Lun 21 Nov - 8:39 par guermoudi_s

» solutions des exercices de manuel 2AM
Dim 20 Nov - 20:56 par abdelhak96

» Salut! je veux des arguments pour défendre cette thèse .
Sam 19 Nov - 14:42 par Meli miel

»  Séance de rattrapage N°1 et TD : 3ème AM
Sam 19 Nov - 10:22 par Mme Médjani FZ

» Manuel de français 4AM numérisé 2014
Ven 4 Nov - 9:22 par MOUHOUB Dyhia

» Projet 1 séquence 2 nouveau programme 4°AM
Lun 24 Oct - 18:19 par meriem meriem

» COMMENT MOTIVER L ENFANT FACE à l apprentissage d une langue étrangère
Ven 21 Oct - 13:25 par yasolivier.1325

» supports audio 2AM
Ven 21 Oct - 12:58 par Said bacha

» doc pr atelier d’écriture projet 01 2am
Mar 18 Oct - 12:16 par AKIRAB

» Supports sonores pour la compréhension orale 3AM
Mer 12 Oct - 20:03 par karimina

» Compréhension orale:p1 séq:2 niveau:4AM
Dim 9 Oct - 21:13 par lyly44

» Activité amusante faisable en TD 2AM
Dim 25 Sep - 23:22 par alisystem7

» 1am nouvelle génération
Mer 7 Sep - 16:41 par nour elimène

» Toutes les fiches de la 4AM selon le nouveau programme +livre de grammaire avancée (Sorbonne)
Lun 5 Sep - 18:35 par mohamed amine

Partenaires




Projet:02 :Séquence n°02 :2AM:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Projet:02 :Séquence n°02 :2AM:

Message par Admin-S Kamel le Dim 2 Fév - 16:36

Projet:02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi
interprétons nos fables
Séquence n°02 : J’insère un dialogue dans ma fable.
Activité : Expression orale
Objectifs d’apprentissage :
• Repérer les passages où l’auteur s’exprime.
• Repérer les passages où les personnages s’expriment.
• Repérer le dialogue.
Modalités de travail : par binômes.
Supports : fable d’Esope : le loup et l’agneau ou support audio.
Texte : le loup et l’agneau. D’après Esope.
Un loup rencontra un agneau égaré. Au lieu de l’enlever d’un
coup de sa patte puissante, il voulut avoir quelque raison
spécieuse de le manger. Et lui tint à peu près ce langage :
« C’est toi qui, l’an passé, m’as accablé d’outrages.
— Moi ? Se récria l’agneau d’une voix plaintive ; je n’étais
pas encore né ! »
Et le loup reprit : « C’est mon champ que tu broutes.
— Je ne sais pas encore manger, répondit l’agneau.
— C’est à ma source que tu bois, continua le loup.
— Je n’ai pas encore bu d’eau : le lait de ma mère est à la
fois ma nourriture et ma boisson. »
Le loup alors se jette sur lui et le mange :
« Soit, dit-il ; mais je ne vais pas rester plus longtemps sans souper, parce qu’à tous mes prétextes
tu trouves à répondre. »
On ne change pas par des raisonnements, si fondés qu’ils puissent être, les dispositions du cupide
et du pervers.
Eveil de l’intérêt :
Connaissez-vous des histoires sur les loups ?
Que mangent-ils ?
Lecture du texte :
Compréhension globale :
Quel est le titre de cette fable ?
Qui en est l’auteur ?
1 ère écoute :
• Quels sont les personnages de cette fable ?
• Le Loup mangea tout de suite l’agneau. Vrai ou faux.
• L’agneau est le petit de l’âne. Vrai ou faux.
• « Un loup rencontra un agneau égaré » Cette phrase a été prononcée par :
Déroulement des activités.
L’auteur, le Loup, l’Agneau.
Récapitulation.
2 ème écoute :
• Que fait l’agneau à chaque accusation du loup ?
• Qui a raison ? Le Loup ou l’Agneau ?
• « — Je ne sais pas encore manger, répondit l’agneau. » cette phrase a été
prononcée par : l’auteur, le Loup, l’Agneau.
• Comment appelle-t-on les passages où les personnages parlent ?
Récapitulation.
Synthèse :
Dans certaines fables, il y a des passages où l’auteur raconte et d’autres où les
personnages s’expriment. Ce sont des dialogues.
Production orale : le projet étant à dominante orale, le professeur pourra faire interpréter la
fable écoutée ou une autre par les élèves. Des groupes de deux.
Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi
interprétons nos fables
Séquence n°02 : J’insère un dialogue dans ma fable.
Activité : compréhension de l’écrit.
Objectifs d’apprentissage :
• Repérer les passages où l’auteur s’exprime.
• Repérer le dialogue.
• Connaître les caractéristiques du dialogue.
Modalités de travail : par binômes.
Supports : le hérisson et le chacal.
Le hérisson et le chacal
Un hérisson et un chacal marchaient
de compagnie.
- J’ai bien cent tours dans mon sac !
Se vantait le chacal.
- Moi, je n’en ai qu’un seul répondait
modestement le hérisson très sage.
Le hérisson emmena le chacal sur les terres d’un riche fermier, où tous deux firent bombance
. Hélas, après ce festin, le chacal au ventre trop plein ne put ressortir par le trou de la haie ! Il
supplia le hérisson de l’aider à sortir de là.
- Moi, je ne connaissais qu’un seul tour, lui dit le hérisson, et c’était de nous introduire ici. Toi qui
connais tant de tours, tu trouveras bien comment t’en sortir.
Et le hérisson disparut.
Survint alors le fermier, armé d’un bon gourdin, prêt à rouer de coups le chacal jusqu’à ce que
mort s’ensuive.
- Ô fermier puissant et malin, laisse-moi seulement aller dire adieu à ma famille. Je reviendrai
ensuite me faire tuer.
- Jure-le dit le fermier. Le chacal prêta serment, à la satisfaction du fermier, qui le laissa aller.
Mais le chacal bien sûr eut soin de ne jamais revenir.
Déroulement des activités.
Ne fais crédit à personne, pas même à ton meilleur ami. Et si tu prends un chacal, frappe !
N’écoute pas ce qu’il te dit.
Jan Knappert, Trente sept fables d’Afrique
Présentation du texte :
Lecture silencieuse :
Vérifier si les élèves ont lu le texte
Le fermier était armé d’un fusil. Vrai ou faux
Lecture magistrale :
Compréhension globale :
Quels sont les personnages de cette fable ?
Où se passe l’histoire ?
De quoi se vante le chacal ?
Distribution du questionnaire :
1- réponds par vrai ou faux :
« marchaient de compagnie » veut dire marchaient ensemble……….
Le hérisson se vante d’être plus rusé que le chacal………..
Ils entrèrent dans une ferme et mangèrent……………
Le chacal fut attrapé par le fermier……………
2- le chacal ne put sortir par le trou. Pourquoi ?
……………………………………………………………………………………………………………
3- que demande le chacal au fermier ?
…………………………………………………………………………………………………………..
4- lis le passage souligné puis complète :
Phrases dites par l’auteur Phrases dites par les personnages.
……………………………………………………..
…………………………………………………….
…………………………………………………….
………………………………………………………
……………………………………………………...
……………………………………………………...
5- comment appelle-t-on les passages où les personnages parlent ?
………………………………………………………………………………………………………………….
6- comment as-tu reconnu les passages où les personnages parlent ?
………………………………………………………………………………………………………………….
7- le chacal est-il revenu comme il l’avait promis ?
………………………………………………………………………………………………………………….
8- quelles leçons peux-tu tirer de cette histoire ?
…………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………….
Travail par binômes de 20 à 25 minutes.
Réponse au questionnaire sur le tableau :
Synthèse :
Par quoi est signalé le dialogue dans un récit ? Tirets et guillemets
Quels sont les types de phrases utilisés ? Exclamatifs, impératifs, interrogatifs…
Quels verbes emploie-t-on pour introduire les paroles des personnages ? Dire, répondre,…
A partir des réponses des élèves, écrire une petite synthèse à porter sur le cahier de cours.
Lectures individuelles
Déroulement de l’activité
Projet n°02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi
interprétons nos fables
Séquence n°02 : J’insère un dialogue dans ma fable.
Activité : vocabulaire.
Objectifs d’apprentissage :
Identifier les verbes introducteurs de dialogue.
Connaître le sens de certains verbes introducteurs.
Employer les verbes introducteurs dans des productions personnelles
Support : manuel de l’élève page 76.
Rappel :
Dans un récit, comment appelle-t-on les passages où les personnages parlent ?
Quels verbes utilise-t-on pour introduire les paroles de quelqu’un ?
Présentation du support :
Lecture silencieuse (consigne pour vérifier si l’élève alu le texte)
Relève du texte une expression qui veut dire : fais attention !
Analyse :
A quel temps sont conjugués les verbes soulignés dans le texte ?
Qui a dit la phrase « interroge le lion » ? l’auteur, le lion, le renard.
A quoi servent ces verbes ?
Comment appelle-t-on ces verbes ?
Compare entre le sens du verbe interroger et ce qui est écrit entre « ». Que remarques-tu ?
Même consigne pour le verbe s’exclamer.
Structuration :
Cite quelques verbe introducteurs de dialogue
Où se placent les verbes qui introduisent le dialogue ?
A partir des réponses des apprenants rédiger une petite synthèse à recopier sur le cahier de
cours.
Fixation :
Exercice n° 02, page 76 (PLM)
Pour chacune des phrases suivantes, choisis le verbe introducteur qui convient.
- Le commissaire de police (ordonne / murmure / avoue) que l’on retrouve immédiatement le
voleur.
- Le juge (promet / conseille / marmonne) solennellement au voleur de gagner désormais sa vie
honnêtement.
- Le délinquant, plein de remords, (reconnaît / grogne / hurle) devant le tribunal qu’il a eu tort de
voler le sac de la vieille dame.
- Nadia (murmure / crie / avoue) discrètement quelques mots à son voisin.
- Chaque fois que le commentateur (nie / souhaite / annonce) un but, les supporters hurlent de joie.
Extension :
Réinvestissement : emploie de verbes introducteurs de dialogue dans des productions
personnelles.
Exercice à domicile :
Déroulement de l’activité.
Complète par : menace, propose, hurle, chuchote, proteste, admet.
A - « Non, ce n’est pas moi ! » ….-t--il.
B - Elle …: « Hélas ! Personne ne me comprend jamais. »
C - Elle …. : « Je ne peux parler plus fort, des oreilles ennemies sont partout. »
D - Il …: « On pourrait peut-être chercher une autre solution ».
E - « Oui, vous avez raison », …-elle.
F - « Déguerpissez immédiatement ou j’appelle la police », …. le gardien.
Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et moi
interprétons nos fables
Séquence n°02 : J’insère un dialogue dans ma fable.
Activité : grammaire.
Objectifs d’apprentissage :
Identifier la ponctuation dans le dialogue.
Distinguer les propos des différents personnages.
Supports : fable d’Esope : le loup et l’agneau.
Un loup affamé rôdait au bord d’une route déserte lorsque passa un agneau gras. L’idée de faire
un bon repas lui mit l’eau à la bouche.
« Pourquoi prends-tu tant de place sur mon chemin ? » dit le loup en roulant des yeux féroces.
L’agneau frissonna et lui répondit : « Excusez-moi mais sauf respect, je ne vois pas en quoi je vous
gêne.
« Comment ! s’exclama le loup. Tu es aussi effronté que ton père, le chien du juge, qui m’a fait
mettre en prison !
- Détrompez-vous, mes parents sont de simples moutons, dit l’innocent agneau. Et aucun de nous
n’a jamais chassé les vôtres.
- Tais-toi ! Ta famille hait les loups et tu vas payer pour ton père ! »
Le loup sauta sur l’agneau et l’égorgea.
Moralité : pour qui veut pendre son chien, toute corde est la bonne
Le Loup et l’Agneau, Esope.
Présentation du texte :
Compréhension globale :
Quel est le titre de cette fable ?
Qui en est l’auteur ?
Quels en sont les personnages ?
J’analyse
1. Qui sont les personnages présents dans cette histoire ?
2. Que symbolisent-ils ?
3. Souligne en rouge les paroles des deux personnages.
4. Comment sais-tu que les personnages parlent ?
5. Encadre les verbes de parole qui introduisent les dialogues.
6. Relève tous les signes qui montrent que c’est un dialogue.
Structuration :
Rentiens :
* les guillemets : « »
Les « qui s’ouvrent indiquent le début d’un dialogue
Les » qui se ferment indiquent la fin d’un dialogue
Déroulement de la leçon
? Ils servent à couper le récit.
Ex. Le loup et l’agneau d’Esope :
L’idée de se faire un bon repas lui mit l’eau à la bouche. (Récit) « Pourquoi prends-tu tant de
place sur mon chemin ? » (Discours direct) dit le loup en roulant des yeux féroces. (récit)
* le tiret : -
Le - sert à changer de locuteur.
Ex. Le loup et l’agneau de La Fontaine :
- Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ? ? Le loup parle (locuteur) et l’agneau écoute
(auditeur)
- Sire, répond l'Agneau, que votre Majesté …? l’agneau prend la parole (locuteur) et le loup
écoute (auditeur)
* Les points : . ! ?
Le point . pour les déclarations
Ex. Si ce n’est toi, c’est donc ton frère. (La Fontaine)
Le point d’interrogation ? pour les questions
? Le ? Indique que le locuteur pose une question à son auditeur :
Ex. Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ? (La Fontaine)
Le point d’exclamation ! pour les exclamations ou les ordres
? Le ! Indique que le locuteur réagit aux paroles que son interlocuteur vient de lui adresser :
Ex. Comment ! (Esope)
? Il vient ponctuer un ordre exprimé de façon accentuée
Ex. Tais-toi ! (Esope)
Fixation :
Emploi des différents signes dans des productions personnelles ! ? .
Extension :
1- J’entoure les marques du dialogue dans le texte
• Je colorie en rouge ce que dit le loup, en bleu ce que dit Lucien, en jaune le texte du
narrateur :
Lucien se laisse guider par ses pas qui le conduisent jusqu’au bois.
«- Bonjour, lui dit Grégoire le loup d’une voix mielleuse. Quelle surprise ! Comme je suis
content de vous voir. Si vous saviez comme je me sens seul.
- Ça tombe bien, dit Lucien surpris qu’on s’adresse à lui d’un ton si gentil. Je suis justement à
la recherche de l’âme sœur. Accepteriez-vous de partager mon cœur ?
- Comment ? Tu n’as pas peur ? S’étonne le loup. Tu ne m’as pas reconnu ?
- Si, bien sûr que si, répond Lucien d’un ton détaché. »
Le loup croit que Lucien se moque. Vexé, il se jette sur lui. Lucien échappe de justesse aux
crocs meurtriers et se réfugie dans l’arbre le plus proche.
2- Réécris ce texte en faisant parler les personnages
Sylvie lui demande s’il veut du café, mais comme il en a déjà bu un, il lui répond, sur un ton sec,
qu’il n’en désire point. Les yeux rivés sur le téléviseur, Luc la supplie de parler moins fort car ses
exclamations couvrent les paroles du commentateur. Alors Sylvie lui répond que le match ne
l’intéresse pas et elle éteint la télé.
Remarques : l’enfant en difficulté a besoin d’être rassuré. L’enseignant doit proposer une situation
qui permette de « réussir » l’exercice.
Il doit donc montrer « comment faire » avant le travail personnel de l’élève.
Une des solutions est de commencer l’exercice collectivement et de laisser une trace écrite au
tableau.
Exemple :
- Tu veux du café ? Lui demande Sylvie.
Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et
moi interprétons nos fables
Séquence n°02 : J’insère un dialogue dans ma fable.
Activité : conjugaison.
Objectifs d’apprentissage :
A la fin de la séance l’élève saura conjuguer un verbe au futur simple.
Modalités de travail : par binômes.
Supports : extrait d’une fable.
« Le manque d’eau, leur dit la tortue, m’affecte plus que toute autre créature, car je suis comme
la barque : je ne peux vivre que là où l’onde abonde.
Tandis que vous deux, vous pouvez survivre partout ; emmenez-moi donc avec vous. »
Ils acceptèrent.
« Comment ferez-vous pour me porter ? » demanda-t-elle.
« Nous prendrons chacun le bout d’une branche, dirent-ils, et tu te suspendras, avec ta bouche,
par le milieu alors que nous volerons avec toi dans les airs. Mais garde-toi, si tu entends les gens
parler, de prononcer un mot. »
Kalila wa Dimna, Ibn El Mouquafâa
Présentation du texte :
Lecture silencieuse : repérer les personnages
Compréhension globale :
Que demande la tortue aux deux cigognes ?
Analyse :
1. A quel temps et à quelles personnes sont conjugués les verbes en caractères gras ?
2. Donne l’infinitif de chacun d’eux.
3. « nous prendrons ».Mets ce verbe à toutes les personnes.
4. « nous volerons ». Même consigne.
Structuration :
Au futur simple de l’indicatif, tous les verbes ont les mêmes terminaisons.
Rai – ras – ra – rons – rez – ront
Certains verbes irréguliers changent leur radical :
Faire : je ferai / aller : j’irai / être : je serai / avoir : j’aurai / venir : je viendrai / savoir : je
saurai
Fixation :
1. Complète par le pronom qui convient.
- .... prendrai mon bain.
- .... t’attendrons dans le hall.
- Auras-... assez d’argent ?
- … seront contents.
- Comment ferez-... pour l’attraper ?
- ... lui feront peur.
- ... viendrai à ton secours.
- ... aurons assez d’essence.
2. Conjugue les verbes au futur simple de l’indicatif.
Je … beaucoup de chance.
Vous … du travail.
Ils … un livre de fables pour leur anniversaire.
Apprendre :
Tu … à nager.
Nous … le Chinois.
Elle … à déboucher seule, le lavabo.
Partir :
Tu … bientôt.
Vous … en voyage cet été.
Ton grand-père … se faire soigner.
Faire :
Il … beau au mois de mars.
Nous … du jogging.
Elles … les courses ensemble.
Extension :
Emploi de verbes au futur simple dans des phrases personnelles.
Exercices à domicile :
3. Mets les verbes des extraits de fables suivants au futur simple de l’indicatif.
(…) « Je sais, reprit la cigogne, qu’après avoir fini de pêcher dans l’autre étang, ils (revenir) ici
et ils (prendre) tout, alors ce (être) ma mort certaine et l’achèvement de ma vie »
(La Cigogne et les Poissons)
(…) Je (avoir) en le revendant de l’argent bel et bon;
Et qui m’ (empêcher) de mettre en notre étable,
Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
Que je (voir) sauter au milieu du troupeau ?
(La laitière et le pot au lait)
Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et
moi interprétons nos fables
Séquence n°02 : J’insère un dialogue dans ma fable.
Activité : orthographe.
Objectifs d’apprentissage :
A la fin de cette séance l’apprenant saura former un adverbe à partir d’un adjectif pour
exprimer la manière.
Modalités de travail : par binômes.
Supports : extrait d’une fable.
Présentation du texte :
Par un soir d’été,
Maître Renard discrètement rôdait,
Comme à son habitude, par le poulailler attiré,
Il cherchait pitance mais malheureusement
A son approche, la poule s’effraie facilement
Et le fait savoir bruyamment.
Lecture silencieuse :
Compréhension globale :
o De qui parle le texte ?
o Que cherche-t-il ?
Analyse :
Observe les mots soulignés.
Quel est le point commun entre eux ?
Comment sont-il formé ? Quelle est la nature du radical ? (Adj.)
« Il cherchait pitance mais malheureusement… »Remplace il par ils.
Que remarques-tu ?
Comment rôdait Maître Renard ? quelle est la fonction de « discrètement » ?
Structuration :
L’adverbe est un mot invariable
Il exprime entre autre la manière.
Formation des adverbes en « ment » :
A. Quand l'adjectif masculin se termine par une consonne, on forme l'adverbe à partir
du féminin auquel on ajoute « ment » :
Essentiel, essentielle, essentiellement.
Doux, douce, doucement.
B. Quand l'adjectif masculin se termine par « ent », l'adverbe se terminera par
« emment » : Récent - récemment ; Tu prononceras : a- ment
C. Quand l'adjectif masculin se termine par « ant », l'adverbe se terminera par « amment » :
Suffisant - suffisamment ;
Fixation :
1- Trouve le seul adverbe correct parmi les trois propositions de réponses. (PLM)
- Nos reporters ont ... trouvé des témoins intéressants.
(rapidament, rapidemment, rapidement)
- En hiver, les routes sont souvent glissantes, il faut donc conduire … .
Déroulement de la leçon.
(prudamment, prudement, prudemment)
- Les élèves attendent ... l’arrivée de leur professeur.
(sageament, sagemment, sagement)
- Il est arrivé … à huit heures.
(précisemment, précisément, précisament)
2- Complète la phrase en transformant l’adjectif en adverbe. (PLM°
- L’enfant joue (tranquille)...
- Le journaliste écoute (attentif)... le témoin de l’accident.
- Cet entraîneur travaille (patient)...
- Le médecin ausculte (sérieux) … ses patients.
- On trouve (rare)... certains fruits et légumes en hiver.
Extension :
Construction de phrases : emploi d’adverbes en « ment »
Exercice à domicile.
1- Complète avec un adverbe en ment.
Cet enfant est tranquille. Il joue ….
Cet élève est attentif. Il écoute …
Cette femme est patiente. Elle attend …
Cet employé est très sérieux. Il travaille ….
Ce conducteur est prudent. Il conduit…
Cet objet est rare. On le trouve …
Ce camion est très lent. Il roule …
2- Pouvez-vous reconnaître l’adjectif à partir duquel chacun de ces adverbes est formé ?
Aisément /brièvement / censément /démesurément /densément /légèrement / momentanément. /
Passionnément / précisément / profondément
Projet n° 02 : Dans le cadre du concours de lecture, mes camarades et
moi interprétons nos fables
Séquence n°02 : J’insère un dialogue dans ma fable.
Activité : production écrite.
Objectifs d’apprentissage :
J’insère un dialogue dans la fable :
Modalités de travail : par binômes.
Supports : fable d’Esope : l’âne et le Cheval.
Préparation :
1- rappel de l’intitulé du projet et de celui de la séquence.
2- Exercices de préparation :
a)- J’entoure les marques du dialogue dans le texte
• Je colorie en rouge ce que dit le loup, en bleu ce que dit Lucien, en jaune le texte du narrateur :
Lucien se laisse guider par ses pas qui le conduisent jusqu’au bois.
«- Bonjour, lui dit Grégoire le loup d’une voix mielleuse.
Quelle surprise ! Comme je suis content de vous voir. Si vous saviez comme je me sens seul.
- Ça tombe bien, dit Lucien surpris qu’on s’adresse à lui d’un ton si gentil. Je suis
justement à la recherche de l’âme sœur. Accepteriez-vous de partager mon cœur ?
Déroulement de la l’activité
- Comment ? Tu n’as pas peur ? S’étonne le loup. Tu ne m’as pas reconnu ?
- Si, bien sûr que si, répond Lucien d’un ton détaché. »
Le loup croit que Lucien se moque. Vexé, il se jette sur lui. Lucien échappe de justesse aux
crocs meurtriers et se réfugie dans l’arbre le plus proche.
b)- améliore le dialogue suivant en remplaçant le verbe introducteur « dire » par :
Penser, s’écrier, conseiller, promettre, déclarer, s’exclamer.
- Je vous paierai, lui dit-elle, avant l’oût, foi d’animal, intérêt et principal (…)
- Le chien ne bouge et dit : « Ami, je te conseille de fuir, en attendant que ton maître s’éveille
(…) »
- Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon roi (…)
- Le rat dit : « Idiot ! Moi ton libérateur ? Je ne suis pas si sot. »
- Ah !mon frère, dit-il, vient m’embrasser (…)
- « C’est bien fait, dit le loup en soi-même fort triste (…)
Présentation du sujet :
Lis la fable d’Esope «L’Âne et du Cheval.» réécris-là avec tes propres mots en introduisant un
dialogue.
L’Âne et le Cheval. Esope.
Un Homme avait un Cheval et un Âne, et comme ils voyageaient ensemble, l’Âne, qui était
beaucoup chargé, pria le Cheval de le soulager, et de prendre une partie de son fardeau, s’il
voulait lui sauver la vie ; mais le Cheval lui refusant ce service, l’Âne tomba, et mourut sous sa
charge : ce que voyant le Maître, il dépouilla l’Âne de sa peau, et mit sur le Cheval toute sa
charge avec sa peau ; alors le Cheval s’écria qu’il était malheureux. Qu’il n’avait pas voulu
prendre une partie de la charge de l’âne et que maintenant il faut qu’il porte toute la charge et
même sa peau.
Analyse du sujet :
– Que nous demande-t-on de faire ?
– Quels sont les personnages de cette fable,
– Que portait l’âne ?
– Que demande-t-il au cheval ?
– Le cheval a-t-il accepté ?
– Qu’est-il arrivé à l’âne ?
– Comment se termine la fable ?
Mobilisation des savoirs nécessaires :
Les marques du dialogue, champ lexical, l’entraide, l’égoïsme…
Exécution de la consigne : par binômes ou par groupes.
Critères de réalisation :
Pour réussir ta production, respecte les recommandations suivantes.
- Tenir compte des personnages présentés.
- Sous la forme d’un dialogue, rapporter les propos échangés en soulignant le ton suppliant de
l’âne
- Veiller à bien ponctuer le texte (tirets, guillemets, deux points,…)
- Insérer des verbes introducteurs de paroles.

Admin-S Kamel
Admin

Messages : 2142
Date d'inscription : 07/07/2013
Age : 50

http://barikafle.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum